Les macérats huileux, base de la cosmétique du jardin home made.

1. Qu'est ce qu'un macérat huileux?

Un macérat huileux est le résultat du trempage + chauffe, de  tout ou partie de plantes dans de l'huile végétale afin d'en extraire les principes actifs.

1. Pourquoi fabriquer des macérats huileux?

Parce qu'il sont une excellente manière de prélever et de bénéficier des actifs contenus dans les plantes fraîches, et même que leurs odeurs .

Ces macérats sont bénéfiques comme huile pour le corps, le visage,  es cheveux, et peuvent aussi servir de base pour des baumes de soin.

2. Quelle huile végétale choisir?

La macération huileuse est un procédé qui utilise la chaleur que ce soit celle du soleil ou celle d'un bain marie.

Mais la chaleur accélère le processus d'oxydation de l'huile végétale.

Celle-ci doit donc être choisie parmi les huiles végétales qui supportent la chaleur (olive, tournesol, jojoba, sésame, macadamia, coco fractionné, pépin de raisin raffiné, arachide...).

Les macérats de plantes sèches peuvent se faire tout au long de l'année. Il est préférable d'en fabriquer peu à la fois afin de profiter d'un macérat fraîchement réalisé. 

On peut enrichir les macérats avec de la vitamine E afin d'en stabiliser la conservation.

3. Faut-il sécher les plantes à macérer?

Il est indispensable de prélever des plantes parfaitement sèches, en cas du moindre des doutes, il est nécessaire de faire sécher les plantes fraîches quelques jours avant de les mettre à macérer.

En effet, la présence d'eau dans les plantes fera " pourrir " le macérat à la longue même quelques mois après filtration.

Par contre certaines plantes ne délivrent leurs actifs que fraîches et non séchées car le séchage les dégrade (millepertuis, fleurs fragiles et odorantes comme le jasmin, la rose, le chèvrefeuille...). Dans ce cas, il faudra les prélever lors d'une journée ensoleillée et sèche, afin qu'elles ne présentent pas la moindre trace d'humidité, en évitant l'heure de la rosée matinale bien-sur.

4. Mode opératoire au soleil

Il peut être privilégié pendant l'été, surtout en cas de canicule.

Ce procédé est particulièrement oxydant pour les huiles végétales en raison des UV, des très hautes températures atteintes en expositions solaires et en raison du long temps de macération. Plus que jamais, il s'agit de choisir des huiles stables à la chaleur. 

Allons-y:                                                                                                         

- Morceler les plantes coriaces (romarin, bois, vanille ...) à l'aide d'un couteau, effeuiller les feuilles fines ou plantes sèches

- Dans un bocal en verre stérile, tasser les plantes et couvrir largement d'huile végétale,  ajouter une capsule ou 20 gouttes de vitamine E par pot de 250 ml (environ 0.2%), agiter et fermer le bocal hermétiquement

Il est préférable de mélanger la vitamine E à un peu d'huile végétale afin de bien la répartir dans le flacon

- Laisser au soleil pendant 3 semaines en agitant régulièrement, filtrer drastiquement avec une passoire à thé puis sur dans un filtre à café non-traité, étiqueter avec la date et conserver en bouteille brune.

5. Mode opératoire à chaud

Idéal quand on est pressé ou que la période n'est pas à la canicule, comme cela arrive quelque fois en Alsace :)

- Morceler les plantes coriaces (romarin, bois, vanille ...) à l'aide d'un couteau, effeuiller les feuilles fines ou plantes sèches

- Dans un bocal en verre stérile, tasser les plantes et couvrir largement d'huile végétale,  ajouter une capsule ou 20 gouttes de vitamine E par pot de 250 ml (environ 0.2%), agiter puis déboucher le bocal avant de mettre au bain marie

Il est préférable de mélanger la vitamine E à un peu d'huile végétale afin de bien la répartir dans le flacon

- Faire chauffer au bain marie pendant 1/2 heure en mélangeant régulièrement à l'aide d'une baguette en matériau inerte ou d'un pique à brochette en inox (éviter le bois), laisser refroidir dans l'eau résiduelle

- Filtrer drastiquement avec une passoire à thé puis dans un filtre à café non-traité, étiqueter avec la date et conserver en bouteille brune.

6. Avec quoi et pourquoi filtrer?

Une fois la macération réalisée, on filtre grossièrement l'huile à l'aide d'une très fine passoire métallique ou "chinois" (ou petite passoire à thé métallique) et on presse bien les plantes pour extraire le maximum d'actifs .

Ensuite il est indispensable de filtrer l'huile à travers un filtre en tissu (étamine fine) ou directement sur filtre à café non traité.

La filtration doit se faire à plusieurs reprises s'il le faut jusqu'à obtention d'une huile parfaitement limpide

La moindre opalescence du macérat signe la présence de débris végétaux ou d'eau qui sont fraGilisantes et font pourrir les macérations.

La dernière filtration se fait impérativement sur filtre en papier surtout si les plantes macérées étaient fraîches ou peu sèches afin d'absorber toute trace résiduelle d'humidité.

La filtration sur papier est une opération longue qui ne peut être accélérée. Elle passe mieux si on la met en route le soir avant le coucher. Le lendemain, l'huile est filtrée.

7. Exemples de macérats intéressants

  • Arnica (fleurs sèches) : antalgique et anti-inflammatoire. Utilisé pour traiter les ecchymoses, entorses, douleurs musculaires

  • Bellis ou Pâquerettes (fleurs sèches): raffermissante. Traditionnellement utilisé pour le corps et le buste

  • Calendula (fleurs sèches): antiseptique, anti-inflammatoire. Utilisé pour traiter l'eczéma, les irritations cutanées, brûlures, gerçures, piqûres d'insectes

  • Camomille romaine (fleurs sèches) : calmant cutané. Utilisé pour traiter les peaux irritées, coup de soleil, piqûres d'insectes

  • Lavande  (fleurs sèches) : calmant cutané, détente musculaire. Traditionnellement utilisé pour traiter les brûlures, l'eczéma, ou en massage du ventre en cas de crampes digestives

  • Millepertuis (Sommités fleuries fraîches): anti-inflammatoire, analgésique. Traditionnellement utilisé pour traiter les douleurs articulations, les brûlures, ou après le soleil. Attention, le millepertuis est photosensibilisant et ne doit pas être utilisé de jour. Personnellement, pour cette raison je ne l'utilise JAMAIS.

  • Ortie (fleurs fraîches ou sèches) : reconstituant de la peau. Traditionnellement utilisé comme huile visage, corps (vergétures) et cheveux (force et vigueur)

  • Romarin ou Laurier (feuilles fraîches morcelées): antalgique, anti-rhumatismal, assainissant, anti-inflammatoire. Traditionnellement utilisé pour traiter les rhumatismes, le cuir chevelu gras et les pellicules ou en huile corps pour les sportifs

  • Rose ( fleurs rouges fraîches) : anti-ride, adoucissant. Traditionnellement utilisé comme huile visage

Belles inspirations, belles créations!